Retour sur la campagne municipale

CAMPAGNE MUNICIPALE
J’annonce ma candidature aux prochaines élections municipales le dimanche 22 septembre 2012 au cours de laquelle, j’appelle au rassemblement.
En Avril et mai 2013, nous avons établi et distribué aux montchaninois un questionnaire pour connaitre leurs attentes. Les très nombreuses réponses ont servi de base à notre programme.
La constitution de l’équipe diversifiée de l’U.A.M.C, composée de femmes et d’hommes volontaires, engagés autour d’un projet réaliste pour Montchanin – des femmes et des hommes de sensibilités et de cultures différentes – s’est faite dans le respect des statuts de l’Union pour l’Avenir de Montchanin et de son Canton.
Jeudi 23 janvier 2014 : présentation de l’équipe, 2 mois jour pour jour avant le premier tour des élections.
Jeudi 20 février : présentation des grandes lignes de notre programme.
Mardi 18 mars : présentation détaillée de notre programme.
Entre les deux tours, porte à porte dans différents quartiers : gare, quartier des Mouettes, quartier d’Avoise, Parc Avril, Bois Bretoux.
Jeudi 27 mars : point presse.
Je tiens à vous relater le déroulement de notre campagne. Il est impératif de remettre les choses en place pour faire comprendre à tous la réelle situation que nous vivons désormais.
Notre campagne a été structurée et méthodique.
Cette campagne de proximité a été notre fil conducteur.
Nous avons été la seule équipe à tenir une permanence. Ce lieu un peu excentré du centre ville a permis à des personnes de pousser la porte pour discuter et c’est très bien ainsi.
Nous sommes, à juste titre, fiers de notre campagne et du travail accompli. Je redis encore ce soir un grand merci à toute l’équipe pour son investissement.
Il faut cependant se rendre à l’évidence : nous étions tout simplement sur un terrain miné.
Une période électorale est un temps particulier vous le savez tous.
Certains pensent qu’ils ont tous les droits, que tous les coups sont permis, que les mensonges et les insultes font partie du jeu.
Cette attitude est pitoyable et irresponsable
Vous savez tous que l’AMA est une association dissidente de l’UAMC. Mon appel au rassemblement de septembre 2012 n’a pas été entendu.
La déclaration critique de cette ligue par rapport au soutien que m’a apporté Pierre Corneloup, membre fondateur de notre association en est la preuve concrète. Ils n’ont de respect pour personne.
Nous n’avons pas emprunté le même chemin. Nous sommes restés sincères et honnêtes.
Les deux équipes, face à nous, ne formaient en réalité qu’un seul groupe de connivence : l’équipe du maire sortant unie à celle des soi- disant élus d’opposition.
M. Vernochet a fait une campagne tranquille. Il a exposé sa gestion des affaires courantes avec comme slogan : ensemble continuons…
Quant à l’équipe des soi-disant élus d’opposition elle a présenté sa tête de liste, ses colistiers et son programme le 7 mars 2014, soit seulement 2 semaines avant le premier tour. On en reste pantois.
Dans cette équipe des soi-disant élus d’opposition, certains ont participé à des campagnes électorales antérieures. Ils savent pertinemment que, sans préparation, sans travail, sans annonce, la victoire ne peut être atteinte. Pour les autres colistiers, ils se sont fait les complices volontaires ou involontaires de cette mascarade.
Leur objectif n’était pas la victoire, leur but était tout autre.
Ils se sont tout simplement présentés pour assurer la dispersion des voix et faire gagner le maire sortant.
Reprenons les chiffres : ils sont explicites.
1 er tour : sur 2409 suffrages exprimés
M Guiberteau : 358 voix soit 14,86%
Josiane Genevois : 887 voix soit 36,82%
M Vernochet : 1164 voix soit 48,32%.
Sans la présentation de la liste AMA,
la victoire aurait pu être acquise dès le premier tour.
Le soir même, A Guiberteau, avec 14,86% et 529 voix de moins que nous, annonçait malgré tout le maintien de son équipe.
Au deuxième tour : sur 2493 suffrages exprimés
M Guiberteau : 224 voix soit 8,97%
J Genevois : 992 voix soit 39,74%
M Vernochet : 1277 voix soit 51,16%
Si l’on veut faire une analyse objective de cette élection, il est impératif de prendre en compte l’abstention importante de 1299 voix soit : 33,51%
Sans la présence de cette troisième liste, au premier et surtout au second tour, beaucoup de nos sympathisants seraient allés voter et nous auraient ainsi assuré la victoire.
Le but espéré par la liste AMA était atteint : réélection du maire sortant.
La mine réjouie ainsi que leurs applaudissements en disaient long sur leur satisfaction le soir du 30 avril.
Pour preuve, photos du JSL du 02 04 2014.
Cette connivence s’est poursuivie et confirmée depuis les élections.
Vous avez certainement lu dans le JSL du jeudi 17 avril le résultat des votes à bulletins secrets pour les attributions des délégations de conseillers dans les différents organismes et associations
M Guiberteau s’est présenté à tous les postes.
Nous avons voté. Un vote sans appel par rapport au nombre de voix obtenues. A chaque vote M Guiberteau a obtenu entre 19 et 22 voix sur 28 votants.
Nous avons donc par ce vote de connivence – PS/AMA – été évincés du comité de jumelage, du suivi de la décharge et pour l’ADAC obtenu qu’un seul représentant au lieu de deux.
C’est encore une fois, la preuve par les chiffres, d’une complicité réelle.
Par conséquent, la constitution de l’équipe municipale en place se comptabilise ainsi :
23 ELUS POUR LA MAJORITE SOIT : 22 PS + 1 AMA
et 6 ELUS U.A.M.C POUR L’OPPOSITION
Il m’a semblé important de vous repréciser la réalité des faits.
Nous sommes désormais dans l’opposition. Une opposition que nous voulons responsable.
Notre programme a été étudié par l’équipe majoritaire.
Sans doute, à cours d’idées, cette équipe majoritaire nous demande les nôtres.
Je souhaite maintenant revenir sur le dossier de la Maison pluridisciplinaire de santé.
Au dernier conseil municipal, M. Vernochet m’a demandé une nouvelle fois le lieu auquel nous avons pensé.
Je vous rappelle que nous sommes favorables pour une implantation au centre ville.
M.Vernochet annonce désormais que c’est depuis 2009 qu’il s’occupe de ce dossier.
Vous vous souvenez que notre association a été la première à dénoncer la problématique de manque de médecins à moyen terme lors de sa conférence sur la médecine de proximité du 2 avril 2009 en présence de deux médecins généralistes MM les docteurs Chapuis et Mathis.
Si ce dossier, comme il l’annonce désormais, avait été étudié depuis cette date, la maison serait construite et fonctionnelle car il faut environ 3 à 4 ans pour l’étude et la réalisation.
Hors, l’étude de mise en forme du dossier pour préparer l’appel d’offre vient tout juste d’être signée par M. le Maire, il y a environ trois semaines.
Cette étude dure environ entre 12 et 15 mois. Cela nous amène donc au mieux à Avril 2015.
L’appel d’offre lancé, après avoir choisi l’architecte début 2016, la durée des travaux courant 2016, l’ouverture ne se fera pas avant 2017.
M.Vernochet aura mis 8 ans pour concrétiser ce projet.
4 ans ont donc été perdus.
Aujourd’hui, l’interrogation est l’emplacement de ce centre de santé.
Le maire nous demande avec insistance nos idées d’implantation ce qui prouve que son projet au Clos de la poste n’est pas réalisable et qu’il n’a pas d’autre proposition à faire valoir.
Nous nous sommes engagés pour travailler et redonner à Montchanin un avenir positif. Conformément au projet que mon équipe et moi-même avons élaboré, j’ai affirmé qu’il faut de l’ambition et de l’audace pour que notre ville sorte de sa léthargie.
Aussi, le lieu que nous proposons au centre ville pour cette implantation, allie médecine de proximité, projet d’urbanisme séduisant et attrait économique important.
C’est pourquoi, chers adhérents et sympathisants, ce soir, je vous donne la primeur de découvrir ce lieu.
Lors de notre campagne nous vous avions présenté la photo de la place Roger Salengro.
L’ensemble immobilier et les terrains du café de la place Roger Salengro permettront de réaliser un projet novateur.
A cet effet, j’ai rencontré durant la campagne, la propriétaire des lieux.
Cet emplacement est idéal pour une restructuration et une redynamisation de la ville.
Certains penseront, oui mais, la place de l’église, le marché, le café.
Rassurez-vous tout est conciliable.
Tout est possible avec de l’audace.
Soyons ambitieux pour notre commune.
Se contenter de proposer un terrain comme il fut fait par une personne en conseil municipal, sans aucune vision d’avenir, est bien facile.
Pensez à une restructuration de quartier, se projeter au-delà du bout de son nez est tout autre.
Transformer, construire, innover voilà un véritable challenge !
Sachez chers amis que notre détermination est intacte et que nous continuerons à travailler avec vous pour vous !